« Les mains »

Le bébé, à sa naissance, a les poings fermés. A la manière d’un mudra « geste sacré » avec les mains.
C’est comme s’il gardait, dans le creux de la main, un trésor : celui de sa descente dans le monde, une descente auréolée par les trésors collectés dans les mondes d’en haut.
Quand il ouvrira ses mains, ce sera comme une offrande, à la manière d’une fleur qui se déploie et s’ouvre sous les rayons du soleil.
Le mot « main » est contenu dans le mot « humain »  « hu » signifiant en sanscrit « la conscience ». C’est incroyable, non ?

Alors je joins mes mains en geste de prière, espérant et demandant qu’en cette nouvelle année, nous puissions « vivre nos mains », comme étant le véritable prolongement de notre cœur.

Nous sommes appelés à vivre les mains ouvertes,
Pour donner et recevoir à égalité,
Simplement pour faire circuler l’amour généreusement.

Puissions-nous chaque jour :

Tendre la main vers quelqu’un
Embrasser : ouvrir les bras et prendre dans les bras
Applaudir, et célébrer le cœur et accompagner la danse de la vie
Caresser, entrer en contact, toucher et être touché.  
(au sens propre comme au sens figuré)
N’attendons pas demain …
C’est  « main-tenant » qui est essentiel… »

                                                                         Texte arrangé de  Mireille Durig

Belle année 2020 !